RDC: Mwimba Texas, entre catch et albinisme


Mwimba Texas

Mwimba Texas

La Fondation Mwimba Texas fête ses 18 ans. Plusieurs activités sont prévues à l’Institut français de Kinshasa, à la Halle de Gombé.

En marge de la journée internationale des albinos célébrée le 13 juin de chaque année, la Fondation Mwimba Texas a choisi le vendredi 24 pour célébrer cette journée qui coïncide avec le 18e anniversaire de son existence.
C’est une journée à triple impact à la Halle de la Gombe. Car, au-delà de la célébration de la journée internationale des albinos par la Fondation Mwimba Texas, d’autres activités sont programmées, comme la distribution de produits aux personnes vivant avec l’albinisme. Un combat de catch est également prévu, ainsi que la projection d’un film intitulé « Mwimba Texas – catch et albinisme en RDC,» réalisé par la photographe Soizic Sanson.
En évinçant les pratiques magiques du ring pour ne laisser la place qu’à la force et à la technique, Mwimba Texas révolutionne le catch congolais. Il a ainsi contribué à changer la perception des personnes albinos, souvent marginalisées sur le continent africain.
Ces dernières sont considérées comme des êtres faibles dont l’existence serait liée à la sorcellerie. Pour rompre l’isolement des albinos, Mwimba Texas s’appuie sur sa notoriété et décide en 1998, de créer la « Fondation Mwimba Texas », une Asbl de défense des droits des albinos en République démocratique du Congo. En réunissant ces derniers et d’autres personnes défavorisées, cette organisation a depuis, mis en place de nombreux événements et collectes de dons.
Catch et albinisme
La réalisatrice du film « Mwimba Texas – catch et albinisme en RDC», Soizic Sanson, est photographe indépendante d’origine française. Ce film est sa première œuvre dans le domaine. Après une formation en informatique puis, en sciences du langage, particulièrement à la pratique de la photographie et de la vidéo, elle s’intéresse au développement des nouvelles technologies sur le continent africain, point de départ de son intérêt pour l’Afrique subsaharienne et la RDC en particulier.
C’est au fil de ses recherches journalistiques que Soizic Sanson découvre le personnage qu’elle qualifie de « fascinant », Mwimba Texas. Elle part durant deux mois en RDC pour réaliser un film sur le combat de ce sportif « hors du commun », selon Soizic Sanson.

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :