La CEPGL sollicite de la RDC la résiliation du contrat avec Safricas à Goma


Le Secrétaire exécutif de la CEPGL, Herman Ntuyaga

Le Secrétaire exécutif de la CEPGL, Herman Ntuyaga

Dans le cadre de la reprise des travaux des routes transfrontalières entre la RD Congo, le Burundi et le Rwanda, le Secrétaire exécutif de la Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL), Herman Ntuyaga a rencontré, lundi 10 août 2015 à Goma, le Gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku.

La visite d’Herman Ntuyaga à Goma s’inscrit dans le but d’accélérer l’étape de la résiliation du contrat avec l’entreprise Safricas qui effectue ces travaux. Mais aussi, de poursuivre le processus d’expropriation dans l’emprise du projet reliant l’axe transfrontalier entre les villes de Gisenyi (Rwanda) et Goma (Nord-Kivu).

Ce projet concernait l’aménagement de la route qui relie la petite barrière (Gisenyi-Goma) et le port de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) de Goma. Le Secrétaire exécutif de la CEPGL a relevé que le bailleur des fonds avait suspendu les financements à cause du « non avancement normal des travaux ».

Tout en sollicitant l’implication de la République démocratique du Congo, Herman Ntuyaga a affirmé à Julien Paluku que « le Rwanda et le Burundi ont déjà fait le nécessaire pour que les travaux démarrent normalement, avec d’autres entreprises qui pourront gagner le marché ».

L’hôte du Gouverneur Paluku indiqué à la presse qu’il a profité aussi « de toucher sur d’autres projets communautaires et sécuritaires qui permettent aux populations de la Région de vivre dans la convivialité sans précédent ».

« La Banque de développement économique des pays des Grands Lacs (BDEGL), va fonctionner très bientôt car le plan de relance est en étude », a renchéri le Secrétaire exécutif de la CEPGL, précisant que « les négociations sont en cours, pour que le projet d’électrification à partir de la Ruzizi démarre ».

Par rapport à la sécurité dans la Région des Grands Lacs, Herman Ntuyaga a reconnu que « la paix est en train de revenir petit à petit », en dépit de « quelques poches de résistance de certains groupes armés à l’Est de la RDC ». Il a également rassuré que la situation sécuritaire au Burundi « est sous contrôle malgré la terreur semée par quelques inciviques ».

Signature du contrat avec l’ISYSSOL

De gauche à droite: le PDG d'ISYSSOL et le Maire de Goma se sérant la main après la signature du Contrat

De gauche à droite: le PDG d’ISYSSOL et le Maire de Goma se sérant la main après la signature du Contrat

Pour sa part, le maire de la ville de Goma, Naasson Kubuya et le PDG de Intelligent Système Solution (ISYSSOL) et ont signé un protocole d’accord, le lundi 10 aout à Goma. ISYSSOL est un groupe des Allemands africains qui a créé un logiciel de taxation électronique. Cette taxation électronique va surveiller le travail de ceux qui vont faire payer, principalement, la taxe d’assainissement de la ville de Goma.

Le maire de Goma sollicite l’accompagnement des autorités et de la population afin que la taxe collectée pour l’assainissement change l’image de la capitale du Nord-Goma. Le groupe ISYSSOL devra employer près de 100 jeunes universitaires de Goma, déjà sélectionnés et formés depuis quelques semaines.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :