Revue de presse congolaise de jeudi 23 avril 2015


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

La recevabilité, au Sénat, de la loi portant statuts des anciens chefs d’Etat élus en République démocratique du Congo, l’incohérence des propos dans le chef des autorités de l’UDPS, sont entre autres, des sujets commentés dans les journaux parus jeudi 23 avril 2015 à Kinshasa.

Le Potentiel constate une « forte adhésion mercredi, au Sénat, à la loi portant statuts des anciens chefs d’Etat élus en RDC ».

« Même si la Constitution accorde le statut de +sénateur à vie+ à tout ancien chef de l’Etat, il y a un vide que le Sénat a décidé de combler en jugeant recevable la proposition de loi préparée par le sénateur Modeste Mutinga Mutuishayi », relève-t-il.

Selon le journal, « la Commission PAJ du Sénat a sept jours pour y apporter d’éventuels amendements ». Il rapporte que « le sénateur Modeste Mutinga a précisé que sa proposition de loi n’a aucune intention de donner un chèque en blanc aux présidents de la République élus ».

« Selon lui, poursuit Le Potentiel, le projet de loi n’a pas pour objet d’accorder l’immunité absolue aux anciens chefs de l’Etat ». « Au contraire, ce projet de loi vise, notamment la réconciliation, la paix, l’unité de la République, la concordance », explique-t-il.

La Prospérité qui s’exclame « Dialogue comme préalable aux élections : l’UDPS contredit Félix Tshisekedi ! », note qu’ « en l’espace de deux jours, l’UDPS a donné deux signaux différents sur sa participation aux élections générales prévues en 2015 et 2016 ».

A en croire le quotidien, « la position officielle du parti a été rendue publique, mercredi 22 avril, par Bruno Tshibala, Porte-parole du Parti ». Ce dernier aurait « réaffirmé l’incontournabilité du dialogue comme préalable aux élections transparentes, justes, crédibles et apaisées dans le délai constitutionnel », selon La Prospérité.

Et ce, « contrairement aux affirmations de Félix Tshilombo, fils d’Etienne Tshisekedi, selon lesquelles l’UDPS participerait sans conditions aux provinciales », estime le journal qui ajoute que le dialogue est, non seulement « une exigence du Président de l’UDPS mais aussi, une position de l’ONU et une demande des Forces démocratiques et du changement ».

Par conséquent, rapporte-t-il « l’UDPS ne peut se permettre de se désolidariser surtout que le Conseil de Sécurité a voté trois Résolutions (2098, 2147 et 2211) pour promouvoir la réconciliation nationale et des élections crédibles, apaisées ».

Dans le même registre, Forum des As rapporte que « Samy Badibanga, président du groupe parlementaire Udps et Alliés, s’est fait désavouer par le secrétaire national en charge des Relations extérieures, Félix-Antoine Tshisekedi, en séjour au Nord-Kivu ».

« Il a confirmé, note-t-il, la participation de l’Udps à tous les scrutins, naturellement en revenant sur le préalable du dialogue à convoquer par Martin Kobler sur base de la Résolution 2098 du Conseil de sécurité de l’Onu ». « Héritier +autoproclamé+ du lider maximo, Samy Badibanga est dans la logique d’une Udps parti membre de l’Opposition », commente Forum des As.

« Héritier en +préparation+, Félix-Antoine Tshisekedi est, quant à lui, dans la logique d’une Udps au pouvoir, en attente de l’impérium » ajoute le tabloïde. « Ce qui pourrait signifier qu’Etienne Tshisekedi entend se succéder à lui-même », croit-il savoir.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :