Revue de presse congolaise du mercredi 14 janvier 2015


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

Le Phare annonce que « l’Opposition politique tonne après les incidents de lundi  12 janvier 2015 et refuse de s’avouer vaincue dans son combat contre le projet de loi électorale ».

« Les affiliés de ce regroupement politique, toutes tendances confondues, se sont réunis, mardi 13 janvier, pour évaluer les événements survenus le lundi  12 janvier à l’intérieur comme à l’extérieur du Palais du peuple », relève le journal.

Dans une déclaration commune, les participants « exigent le retrait du projet de loi électorale déclaré recevable par la plénière du lundi 12 janvier à l’Assemblée nationale ».

Selon Le Phare, « ils ont résolu de multiplier des actions pour faire respecter l’esprit et la lettre de la Constitution, afin d’empêcher le pouvoir en place de se maintenir au-delà de septembre 2016, en violation de l’article 73 de la Constitution ».  

Forum des As qui constate « la montée de tension dans différents états-majors des partis politiques », estime que « l’an 2015 risque bien d’être la préfiguration de l’année 2016, c’est-à-dire riche en dangers face aux enjeux futurs ».

Evoquant les événements du lundi 12 janvier, le quotidien note que « là où l’Opposition politique a tenté d’expérimenter le scénario burkinabé en impliquant des manifestants, le Pouvoir a donné l’impression de gouverner par défi ».

« Même si le pire a été évité, rien que cet extrait renseigne déjà sur l’état d’esprit des uns et des autres avant de grandes manœuvres politiques », poursuit-il. Et d’ajouter que « si lundi dernier, la Majorité présidentielle (MP) l’a emporté sur l’Opposition, il est difficile de prévoir la suite des évènements parce que les choses ne font que commencer ».

« Gabriel Kyungu déterminé à barrer la route au découpage du Katanga », ainsi titre La Tempête des tropiques. Le tabloïde annonce que « une pétition est déjà en chantier,  trois jours après l’adoption du projet de loi fixant les limites des 25 nouvelles provinces ».

Le journal indique que « certains leaders du Katanga persistent dans leur décision contre le nouveau découpage de leur territoire, malgré l’implication personnelle du chef de l’Etat sur cette question ».

Il souligne que « le président de l’Assemblée provinciale du Katanga, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, a initié une pétition pour contrer la mise en application de ce projet ».

Au terme de cette loi, le Katanga devrait être découpé en quatre nouvelles provinces : Haut-Lomami, Haut-Katanga, Lualaba et Tanganyika. « Kyungu emprunte le schéma de la pétition, reconnaissant le caractère constitutionnel de cette mesure », écrit La Tempête des tropiques. « Pour lui, poursuit le journal, la Constitution prévoit aussi bien le démembrement que le regroupement des provinces ».

« La Constitution prévoit plus de 100 000 signatures. Mais nous sommes prêts à en recueillir jusqu’à 5 millions », avait affirmé lundi le président de l’Assemblée provinciale du Katanga.

 

 

       

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :