Revue de presse congolaise du vendredi 09 janvier 2015


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

La quasi-totalité des journaux paraissant à Kinshasa, commentent diversement le projet de Loi électorale déposée, lundi 05 janvier 2014 par le gouvernement au bureau de l’Assemblée nationale pour adoption.

 

Le Potentiel qui titre à la Une : « Loi électorale : Minaku recherche le consensus », indique que « le président de l’Assemblée nationale détient plusieurs fers au feu dans le processus de modification de la loi électorale ».

Selon le journal, Aubin Minaku « privilégie la voie de la recherche du consensus. Plutôt que d’user du forcing, il tente d’obtenir de ses pairs députés de l’Opposition, le retour à l’hémicycle en vue d’un débat serein sur cette question d’importance pour les élections de 2016, après le chaos de 2011, décrié par tout le monde ».

« Le tango ne se danse-t-il pas à deux ? », s’interroge le quotidien qui estime que « selon toute vraisemblance, l’apaisement s’obtiendra à ce prix et non à travers un passage en force, synonyme d’une exacerbation des tensions, prélude à la contestation ».

Pour La Tempête des tropiques, ce projet de loi est« fait sur mesure pour avantager des candidats de la bourgeoisie politique naissante au pays ». Il est par conséquent, selon le journal, « à rejeter ! » Car, constate le journal, il est « porteur de germes de conflictualité ».

« Les éventuelles innovations destinées à renforcer le caractère démocratique de la loi électorale de 2006 doivent venir de l’opposition et de la société civile et du pouvoir actuel qui a déjà montré ses limites dans l’organisation des scrutins après les ratés de 2006 et 2011 », écrit le tabloïde.

Il dit « oui à un calendrier électoral cohérant et complet qui ne permet aucun glissement du processus en dehors du délai fixé par la constitution ». Et dit « non à un projet de loi électorale qui est tout sauf celui de cohésion nationale ! »

« Une analyse froide de ce projet de loi permet de constater qu’une fois voté, celui-ci donnera lieu à une loi qui permettrait à la famille politique de Joseph Kabila d’obtenir l’essentiel de ce qu’elle aura perdu dans son funeste projet de révision constitutionnelle et/ou d’établissement d’une nouvelle constitution », commente La Tempête des tropiques.

La Prospérité aborde un autre sujet qui fait débat à l’hémicycle, celui du  découpage territorial.

Le journal rapporte que « les Députés de la Province du Katanga, ont montré aux autres que cette question n’était pas la bienvenue. Que le moment ne s’y prêtait pas pour cet exercice périlleux, en ce qu’il est porteur des germes de conflictualité entre les futures provinces du Haut-Katanga, Lualaba, Haut Lomami et Tanganyika ».

Ce qui, à en croire La Prospérité, « laisse dire à maintes analystes que les étincelles sont en l’air, même si un semblant d’accalmie y a été observé lors du passage du Chef de l’Etat, Joseph Kabila ». Et d’ajouter qu’ « il en est de même de la province du Kasaï Oriental, des trois provinces issues du Kivu ».

Le journal note, dans une déclaration de l’Opposition rendue publique, jeudi 08 janvier, qu’ « elle rejette le projet de la loi déposée par le Gouvernement ». « Pour elle, poursuit-il, le cadre légal en vigueur permet à la CENI d’organiser toutes les élections ».

Par conséquent, rapporte le quotidien, « l’opposition politique annonce sa décision de boycotter toutes les séances de l’Assemblée nationale qui a pour but de débattre de la question de la modification de la loi électorale ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :