Revue de presse congolaise du lundi 01 septembre 2014


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

Deux principaux sujets dominent la Une des journaux parus, lundi 01 septembre 2014 à Kinshasa. Il s’agit notamment, de la mort du général Lucien Bahuma en Afrique du Sud dont les spéculations gagnent déjà du terrain en République démocratique du Congo (RDC, mais aussi de la mobilisation entreprise le week-end dernier par François Muamba, coordonnateur national du Mécanisme de suivi (MNS) autour de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, en marge de la 4ème évaluation de cet Accord à l’Assemblée général de l’Onu, prévue le 22 septembre 2014, à New-York.

Le Potentiel note à la Une que, « pendant que le M23 se réorganise à l’Est, après Mamadou Ndala, le décès inopiné du général Bahuma », a provoqué « Emoi et consternation dans l’opinion congolaise ». « Armes au poing, le général Lucien Bahuma Ambamba, commandant des opérations dans le Nord-Kivu,  est décédé à l’hôpital militaire de Pretoria, en Afrique du sud », indique le journal.

« Le sinistre serait arrivé lors d’une réunion d’état-major avec des officiers ougandais à Kasese. Malgré tous les soins pris dans son transfert de Kampala à Pretoria par un avion médicalisé, la réanimation n’a pas pu le ramener à la vie », explique Le Potentiel.

Et le journal de s’interroger : « à qui profitent tous ces décès prématurés ? »,  alors qu’ « au même moment, le M23 se réorganise » ? Pour ce journal, il s’agit là d’« une succession de faits qui interpelle. Comme Mamadou Ndala, le général Bahuma est décédé dans des conditions tout aussi inattendues ».

La Prospérité qui s’exclame, « Grande consternation à Goma : Fardc, mort confirmée du Général Bahuma ! », précise que « le général Bahuma n’a pas survécu à un accident cardiovasculaire cérébral qui l’a terrassé, depuis Kasese en Ouganda, dans la nuit de jeudi 28 à vendredi 29 août 2 014 ».

Dans ses colonnes, le tabloïde s’interroge « que faisait le Général Bahuma en Ouganda ? » « Selon le Général Léon Kasonga, porte-parole des FARDC, le Général Bahuma prenait part,  avec son homologue ougandais, à une rencontre dans le cadre des consultations périodiques mixtes pour l’évaluation de la situation sécuritaire à la frontière commune », rapporte-t-il.

La Prospérité constate aussi que « les épouses des militaires à Goma (Nord-Kivu), ont fait monter la tension » à l’annonce de la mort du général Bahuma en organisant une marche de protestation.  Le Gouverneur de Province Julien Paluku retient de Bahuma  les qualités d’ « un homme exceptionnel, d’un Officier de haut rang et d’un infatigable et indomptable  guerrier ».

L’ACP renchérit :  « le général Bahuma, officier et combattant de valeur, avait joué un rôle important dans les opérations ayant conduit au succès des FARDC contre les rebelles  et miliciens aussi bien du CNDP de Laurent Nkunda que du M23 ainsi que de l’ADF dans la province du Nord-Kivu ».

« Et en 2013, note l’Agence congolaise de presse,  il a assuré la coordination de l’opération +Pomme verte+, placée sous le commandement de feu le général Mamadou Ndala, alors colonel qui a défait la rébellion du M23 créée par des éléments issus du CNDP ».

Le Forum des As, qui titre : « Dossiers FDLR, amnistie des ex-M23… : les précisions de François Muamba », rapporte que le coordonnateur du Mécanisme national de suivi (MNS) de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, rassure que

« le 22 septembre prochain, le rapport de la partie rd congolaise sur l’évaluation de l’Accord -cadre d’Addis-Abeba à New-York, sera transparent ».

« C’est un François Muamba, les dossiers bien ficelés en bandoulière,  qui déclinera la part de contrat exécuté par Kinshasa », constate le journal. « Comme dans une espèce de répétition générale, François Mwamba a présenté à la presse, vendredi 29 août, les efforts déployés par la RDC pour mettre en œuvre cet accord », rapporte-t-il.

Forum des As relève qu’ « attendu plus particulièrement sur les dossiers FDLR et amnistie des ex-cadres de feu M23, François Muamba a dit dans toutes les langues qu’il veut le départ des FDLR du territoire rd congolais. Et ce, sans le moindre préalable ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :