Revue de presse congolaise du mardi 26 août 2014


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

La problématique de la révision ou non de la Constitution ne cesse de diviser la classe politique en République démocratique du Congo (RDC). Les journaux, parus ce mardi 26 août 2014 à Kinshasa, ont consacré leurs manchettes à la réunion du Bureau politique de la Majorité présidentielle (MP) tenue lundi 25 août 2014 à Kingakati (une cité isolée de la périphérie Est de la ville de Kinshasa) et présidée par l’Autorité morale de cette plateforme, Joseph Kabila, président de la République.

Le Potentiel, qui titre à la Une « La Majorité à Kingakati, vers la 4ème République », constate que  le Mouvement social pour le renouveau (MSR) était « isolé suite au coup de gueule dans sa déclaration du 12 août 2014 ».

« La MP travaille sur un projet de Constitution censé, selon elle, ouvrir la voie à l’émergence d’une 4ème République, totalement démarquée de celle qui s’est créée avec la dynamique du dialogue inter congolais de Sun City en Afrique du Sud. La Majorité assume son choix. A Kingakati, elle s’est donné les moyens pour le réaliser », constate-t-il.

« Tout comme le MSR, quiconque se hasarderait de se mettre au travers de ce projet au sein de la Majorité, ne risque-t-il pas de se mettre en quarantaine ? », s’interroge le journal.

Il estime que « la quatrième République s’annonce donc avec son lot d’espoir que vend la Majorité, mais aussi d’inquiétude sur un éventuel saut dans le vide, avec ce que cela comporte d’inconnue et de surprises agréables et désagréables ».

Deux camps se dessinent

« KINGAKATI : Pro et antirévisionnistes donnent de la voix ! », rapporte à la Une Forum des As qui constate que « les sociétaires de la MP n’ont pas dégagé de consensus sur l’épineuse question de la révision constitutionnelle ».

De l’avis du journal, « deux camps se sont nettement dessinés. D’un côté, les pro-révisions et de l’autre les antirévisionnistes dont le porte-étendard se trouve être le MSR ».

« Que va-t-il se passer ? Se dirigerait-on vers un schisme au sein de la Majorité ? D’autant que la contradiction porte sur un aspect déterminant quant au devenir politique de la Majorité et de son autorité morale », s’interroge-t-il.

Dans le même registre, La Prospérité renchérit « Révision Constitutionnelle : Majorité, deux blocs opposés à Kingakati ! »

« Le camp farouchement opposé à la révision constitutionnelle estime qu’il est possible de conserver le pouvoir, en respectant le cadre institutionnel  actuel. Devant trancher, Joseph Kabila se serait montré proche des révisionnistes », note le quotidien.

La Prospérité note qu’« alors que tout le monde attendait qu’il s’exprime pour mettre fin à la polémique, le Chef de l’Etat aurait clairement affirmé qu’il avait déjà levé l’option,  lors de la dernière réunion de Kingakati, le 20  mars 2014 où il avait  clairement déclaré qu’il n’y aurait  pas de Dauphin,  en 2016 ».

« Comme pour dire que la voie  serait ainsi balisée pour la mise en œuvre de  la révision constitutionnelle, y compris pour des   dispositions verrouillées dont celles de   l’article 220, soit par le Congrès, soit par le référendum », ajoute le journal.

Il croit savoir que « la RDC va bientôt entrer  dans une zone de turbulence dans sa classe politique où les alliances vont se faire et se défaire. Et  si jamais le Gouvernement de cohésion s’invitait dans cette fameuse zone, les mécontents n’auront pas du mal à se positionner dans un camp comme dans l’autre ».

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :