Revue de presse congolaise du jeudi 17 juillet 2014


Les Journaux paraissant à Kinshasa

Les Journaux paraissant à Kinshasa

En titrant à la Une : « Accord-cadre d’Addis-Abeba, Mary Robinson quitte les Grands Lacs », Forum des As annonce que « l’Irlandaise Mary Robinson n’est plus envoyée spéciale du secrétaire général de l’Onu dans les Grands Lacs où elle était expressément chargée du suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ». Précisant qu’ « elle s’occupe désormais des questions environnementales toujours comme envoyée spéciale ».

Forum des As qui estime que le bilan de Mary Robinson dans sa mission dans les Grands lacs est« mitigé », note que « Ban Ki-moon n’a donné aucune raison sur ce chambardement dans l’équipe de ses missi dominici ».

Le journal affirme que « la mission de Robinson était empreinte de beaucoup de partis pris en faveur du Rwanda. D’abord sur le suivi de l’Accord-cadre où elle ne s’est engagée à suivre au millimètre près l’application stricte que côté RDC. Alors qu’à Kigali, Kagame a beau jeu de violer chaque jour le même Accord sous la +barbe+ de Robinson ».

La Prospérité s’exclame: « Changement de stratégie à l’ONU : Grands-Lacs, Mary Robinson s’en va, un dur à cuire arrive ! ».

Le quotidien croit savoir que « Ban Ki-moon  s’apprête à dépêcher en RDC une personnalité adaptée aux circonstances du momentdont la mission seranon de négocier mais,  de faire respecter la volonté des grands de ce monde au Congo. Pas un cuistre à la langue de bois ».

« La volonté des puissants est à découvrir dans les déclarations tapageuses faites par leurs représentants à Kinshasa : respect de la Constitution, calendrier électoral global, respect des droits de l’homme, etc. Souverainiste, le pouvoir ne se laissera pas taper sur les doigts », rappelle La Prospérité.

Le Potentiel rapporte qu’« Oxfam appelle le nouvel envoyé de l’Onu,Kalil Jenit, à accélérer le processus de paix au Congo ».

Le tabloïde note qu’« Oxfam appelle le gouvernement de la RDC à se montrer à la hauteur des engagements auxquels il a souscrit dans l’Accord-cadre pour la paix et à donner la priorité à sa mise en œuvre qui permettra de progresser dans la réalité de ses objectifs, notamment la réforme du secteur de la sécurité, de développement économique et la réconciliation ».

Le Phare titre : « Ceni – Opposition: l’heure de vérité ». Il indique que « les partis de l’Opposition regroupés au sein de la plate-forme (Forces Politiques et Sociales pour l’Unité d’Actions), parlent de la +saisine de la justice contre abbé Malumalu pour atteinte aux droits garantis aux particuliers, violation de la Constitution et des lois de la République ; retrait des délégués des Forces Politiques et Sociales de l’Opposition siégeant à la CENI ; tenue des meetings populaires, l’organisation des marches pacifiques et d’autres actions jugées salutaires pour mobiliser notre peuple conformément à l’article 64 de la Constitution+ ».

Après trois mois de silence, souligne Le Phare, « des langues commencent à se délier pour soutenir que les délégués de l’Opposition au bureau de la CENI n’auraient pas signé le procès-verbal de l’Assemblée plénière ayant avalisé un calendrier électoral partiel ».

« Comment croire pareille chose dès lors que les intéressés avaient préféré se taire, pour des raisons inavouées ? », s’interroge-t-il.

Il fait remarquer que, « s’agissant des actions de rue et autres pétitions, leur réussite va dépendre de la capacité de l’UDPS, des FAC, de l’Ecide, de l’UNC et de la CVD d’assurer la cohésion de leur front commun et à résister aux entreprises de débauchage, très courante sur la scène politique congolaise, où la politique du ventre fait des ravages dans le cercle de faux +chauves+ ».

Dans un autre registre, Le Phare relève qu’ « après les évêques de l’église catholique et les forces politiques et sociales qui se sont fermement opposés à l’organisation des élections provinciales, au suffrage universel indirect, les Eglises de réveil du Congo viennent de leur emboiter le pas ».

« Au cours d’un point de presse animé hier mercredi 16 juillet 2014 dans la concession du mouvement spirituel +Foi Abondante+ à Limete, le chef des Eglises de réveil du Congo, le pasteur Kankienza a vivement recommandé à la CENI le strict respect de l’échéance de 2016 pour l’organisation effective de toutes les élections en maintenant le suffrage universel direct pour permettre à tous les Congolais de se choisir des représentants suffisamment capables de répondre à leurs  attentes», rapporte Le Phare.

Il ajoute que, « concernant le calendrier électoral publié par la CENI, le précité a estimé qu’il revient à cette institution d’appui à la démocratie de travailler, de concert avec tous les partenaires, pour que ce document soit mieux adapté aux attentes de tous et de chacun ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :