Revue de presse congolaise du 30 avril 2014


Les journaux paraissant à Kinshasa

Les journaux paraissant à Kinshasa

L’actualité en République démocratique du Congo, est traitée de manière diversifiée par la presse locale, ce mercredi 30 avril 2014. De la prochaine visite du président congolais Joseph Kabila en France ; au constat amère d’un député national ayant palpé du doigt la situation des ressortissants de la RDC expulsés à Brazzaville ; en passant par le dépôt raté de la pétition de « Sauvons la RDC » à la CENI.

Le Potentiel titre : « Hollande invite Kabila à l’Elisée le 21 mai 2014 ». Pour le journal qui informe que François Hollande est disposé à dérouler le tapis rouge pour son homologue congolais Joseph Kabila, le 21 mai 2014 à Paris, une normalisation est en vue. Selon Le Potentiel, « après avoir brisé la glace lors du sommet de l’Elysée, c’est en tête-à-tête que les deux chefs d’Etat ont convenu de se revoir et de régler définitivement toutes les questions qui fâchent cette fois-ci ».

Le Potentiel, rapporte que la RDC est en manque des financements et de la technologie, et la France est relativement en crise comme d’autres pays européens. De ce point de vue, estime le journal, François Hollande « ne se priverait pas d’une synergie avec la RDC, en investissant dans l’économie réelle » et mettra donc à profit cette opportunité pour apporter un soutien à l’économie de son pays.

Pour Le Potentiel, « en lieu et place de rechercher des points de divergences et les amplifier, les deux chefs d’Etat semblent avoir compris la nécessité de privilégier l’essentiel, à savoir, le bien-être des populations ». Ainsi, pense-t-il, la rencontre officielle se transformera ainsi en une opportunité d’échanges gagnant-gagnant pour les deux Etats.

En titrant « Affaire Pétition contre Malumalu : CENI-« Sauvons la RDC », mauvaise prise des becs ! », L’Avenir revient sur la pétition initiée par la plate-forme « Sauvons la RDC » et déposée lundi 28 avril, à la Commission nationale électorale indépendante (CENI), exigeant la démission du président de cette institution, Abbé Malumalu.

Selon L’Avenir « Cette démarche, bien que constitutionnelle, rencontrera assez de problèmes. D’autant plus que, quatre jours seulement auparavant, la compilation de cette centaine des milliers de ces signatures avait été déposée au Bureau de la Chambre basse du parlement ».
Dans ses colonnes, L’Avenir rapporte que « Les pétitionnaires ont exigé la présence de la presse, avant le dépôt de la pétition ». Et que « Côté CENI, le Bureau s’est opposé à toute médiatisation de cet événement qu’il considère comme de la pure provocation ». Le journal note que « de toutes les manières, quelle qu’en soit l’issue, +Sauvons la RDC+ aura usé de ses droits constitutionnels ».

« Il va de soi que l’Assemblée nationale, conformément à cette même constitution, n’est pas compétente pour sanctionner une institution indépendante comme la Commission électorale nationale indépendante. Mais, le président de l’Assemblée nationale entend encourager toute initiative allant dans le sens de faire participer directement le peuple dans l’exercice de la démocratie », avait déclaré, la semaine dernière Jean-Pierre Lihau, Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée nationale.
Il faut retenir que cette pétition n’avait pas été finalement déposée.

« Nos compatriotes à Brazzaville vivent dans l’enfer à Brazzaville »

Titrant à sa Une : « Kinshasa-Brazza : Vuemba préconise la rupture », Le Phare fait le point sur la déclaration à la presse du député national Jean-Claude Vuemba lors de son retour à Kinshasa mardi 29 avril, en provenance de Brazzaville.
Selon Le Phare, Jean-Claude Vuemba affirme avoir dénombré « plus de 50 corbillards qui quittaient les morgues pour aller déposer, dans des cimetières, des corps présentés comme abandonnés. Il a fustigé, dans l’enfer que vivent nos compatriotes à Brazzaville, la passivité du gouvernement de Kinshasa, qui étale au grand jour ses faiblesses en matière de protection de ses fils et filles ».

Il a souligné que dans ces opérations de refoulement sauvage, les RD Congolais sont dépouillés de tous leurs biens, qui sont soit brûlés, soit confisqués par les éléments de la police. « Alors que sous d’autres cieux, cas de l’affaire Ingrid Betancourt, la France avait mobilisé rançon, chars, avions de chasse pour voler au secours d’une de ses citoyennes en danger de mort », s’est–il indigné.

L’observateur titre : « Province du Bas-Congo : Adrien Phoba victime de ses propres turpitudes ». Le journal rapporte plusieurs faits de « tribulations » qu’avait subies le député national Adrien Phoba, dans sa propre circonscription électorale de Boma depuis quelques temps.
Pour L’Observateur, ce qui aurait conduit à cet extrémisme, c’est le fait que la population ait perçu dans l’organisation des différents meetings de Phoba à Boma, un défi « au lieu de régler pacifiquement ses différends avec ses clients -ce ne sont pas les moyens qui lui manquent- et de s’impliquer dans l’élargissement de l’infortuné Luzolo, se soit montré aussi égoïste en ne pensant plutôt qu’à sa carrière politique, en programmant des meetings par-ci par-là ».

Le journal rappelle le cas « de la sauvage agression dont il a été victime le 22 février dernier à Boma, son fief électoral. Il s’en est sorti avec quelques dégâts corporels importants, notamment l’œil gauche, sérieusement endommagé, qui a du reste nécessité son transfert à l’étranger ».

Selon L’Observateur, en attendant des poursuites judiciaires contre ses bourreaux, dont la plainte a été déposée auprès du Procureur général de la République près le tribunal de grande instance de la Ville de Boma le 19 mars 2014, Phoba, « devrait s’amender ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :