La RDC demande aux USA « l’application des sanctions effectives, cohérentes et dissuasives » contre le Rwanda


Lambert Mende, Porte-parole du gouvernement

Lambert Mende, Porte-parole du gouvernement

Le gouvernement de la RD Congo, « satisfait » de la position des Etats-Unis d’Amérique appelant le Rwanda à cesser son soutien aux rebelles du M23, souhaite les voir aller jusqu’au bout de la logique. « C’est-à-dire, s’impliquer dans la réalisation de ce qu’il appelle le Rwandais à faire et au besoin, s’impliquer dans la définition et l’application des sanctions, effectives,  cohérentes et dissuasives », a expliqué jeudi 24 juillet 2013 le ministre congolais des Médias Lambert Mende  à radio Okapi.

« Nous pensons que les mauvaises habitudes dans lesquelles nos voisins rwandais se sont encroutés au cours des dernières années nécessitent plus que cela, pour être éradiquées », a-t-il déclaré.

Il s’est dit « effectivement très heureux de ce développement après tant d’années de surdité, car c’est depuis 1998 que les différents responsables, qui se sont succédés à la tête de ce pays, ont attiré l’attention du monde entier sur l’aventurisme criminel du Rwanda contre la République démocratique du Congo ».

Estimant que la position des Etats-Unis, « quoi qu’elle arrive en retard,  il n’est jamais trop tard pour bien faire », le porte-parole du gouvernement congolais l’a appréciée  parce qu’elle  indique clairement « la source du problème que nous connaissons en appelant le Rwanda à cesser ses incursions, ses ingérences continuelles et  récurrentes à l’intérieur de la RDC ».

« Totalement satisfait » par le rapport de HRW

L’Ong internationale de défense des Droits de l’homme américaine Human Rights Watch (HRW) a publié un rapport qui accuse le Rwanda de « permettre au M23 de se procurer des recrues et de l’équipement sur son territoire » et les militaires rwandais à continuer « d’apporter un soutien direct à ce groupe qui commet des exactions ».

Selon HRW, ce soutien du Rwanda au M23 « renforce un groupe armé qui est responsable de nombreux meurtres, viols et autres crimes graves ».

Lambert Mende, qui a souvent un regard négatif sur des ONG internationales, s’est dit « totalement satisfait par le rapport de HRW qui reflète ce que nous savions déjà et qui nous a poussé à ouvrir même des lignes de communication avec les populations du Nord-Kivu, à travers la Maison du citoyen que le gouvernement vient d’instituer ».

« Il s’agit d’un acte correct posé par Humain right Watch et nous ne sommes pas au paradis où il n’y a que des anges. Une ONG, un Gouvernement ou une personne humaine peut bien se comporter un jour, mal se comporter un autre jour.

Le tout pour nous, c’est de définir notre perception de la situation. Ce qui s’est passé avec HRW dans ces événements du Nord-Kivu, est une bonne chose et nous le disons », a déclaré le porte-parole du gouvernement congolais.

Il a ajouté que « Humain Right Watch a confirmé des choses que nous savions et que nous étions en train de gérer en interne ».

//

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :