Guerre au Nord-Kivu : Kigali dément en bloc les accusations de Washington


Rebelles

Rebelles

Le Rwanda a démenti jeudi 25 juillet en bloc les accusations portées contre lui mercredi par les Etats-Unis d’Amérique qui lui ont demandé fermement dans la foulée de cesser son soutien à la rébellion du M23  et de retirer ses troupes à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), où s’affrontent les Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles soutenus par Kigali.

« On rejette bien sûr ces accusations avec regret. Puisque, pour nous, le plus important pour les pays de la Région et les pays qui soutiennent la région, c’est de mettre en œuvre l’Accord-cadre de paix », a confié jeudi 24 juillet 2013 à RFI, Olivier Dungire, représentant permanant du Rwanda au Conseil de sécurité des Nations unies.

« La RDC et les Grands-Lacs demandent à tous les pays, y compris les USA, de cesser leur influence pour que tous les pays respectent leurs engagements. Le plus important est ce qu’on continue à travailler ensemble pour une paix durable dans la région. Il faut que tous les acteurs de la région et en dehors de la région jouent un rôle positif. Plutôt que de faire les déclarations qui peuvent remettre en cause paix », a-t-il souligné.

La région des Grands-Lacs était au cœur d’une réunion spéciale du Conseil de sécurité jeudi 24 juillet 2013. Les USA, qui ont adopté cette semaine un ton très ferme envers le Rwanda, président actuellement le Conseil de sécurité et sont représentés par le secrétaire d’Etat John Kerry.

Les USA, qui affirment disposer de preuves tangibles de leurs accusations, se montrent très critiques envers le Rwanda.

Une certaine fermeté

C’est depuis plus d’une année que Washington affiche une certaine fermeté vis-à-vis de Kigali. En 2012, le président américain Barack Obama avait appelé son homologue rwandais Paul Kagame à un changement à la suite des rapports du panel d’experts des Nations unies et de Human Right Watch qui, comme ils l’ont fait de nouveau ces derniers jours, accusé le Rwanda de soutenir le M23.

Cependant, parmi les actes posés par Washington  pour l’instant, seule une aide de 200 000 dollars a été suspendue. D’autres pays, tels que l’Angleterre ou l’Allemagne, avaient été beaucoup plus durs en suspendant une partie importante de leur aide au Rwanda.

 

 

 

//

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :