Découpage territorial : le gouvernement de la RDC « n’attendra pas 10 ans »


Croquis de la RDC, le découpage est en vue

Croquis de la RDC, le découpage est en vue

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a annoncé samedi 8 juin à Kinshasa qu’il « n’attendra pas 10 ans » pour mettre en place le découpage territorial prévu dans la Constitution, mettant en garde quiconque oserait s’y opposer.

« Je crois qu’au niveau du gouvernement central, nous faisons tout pour faire respecter les dispositions constitutionnelles telles que notre peuple les a approuvées en 2005. Et nous attendrons le temps qu’il faut pour y aller. Mais, on n’attendra pas dix ans », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières Richard Muyej au cours d’un point de presse à l’occasion des journées portes ouvertes sur la territoriale.

Toutefois, a-t-il expliqué, « il faut d’abord attendre les principaux textes, comme la loi sur la Caisse de péréquation, pour mettre fin à ce fameux débat de retenue à la source. Mais, il ya aussi la loi sur l’organisation de la Fonction publique au niveau national et provincial avec des différents services ».

Affirmant que « le découpage territorial est constitutionnel et personne ne peut s’y opposer », il a averti que « des sanctions sévères seront appliquées à quiconque oserait perturber le processus de la décentralisation ».

De nouvelles provinces

Le nouveau découpage territorial de la RDC prévoit la création de nouvelles provinces, en changeant le contrôle des provinces déjà existantes, en divisant ou en regroupant des secteurs. Aux termes de l’article 4 de la Constitution, le nombre des provinces de la RDC doit passer de 11 actuellement à  26 qui pourraient être redécoupées et réunifiées dans les conditions constitutionnelles et légales.

Si dans certaines régions le découpage territorial est bien accueilli, dans d’autres par contre, il est contesté. C’est le cas du Katanga où des personnalités politiques mobilisent la population pour s’y opposer, des groupes armés réactivés et d’autres des créations récentes sont mis à contribution pour barrer la route à ce processus.

Aux responsables politiques opposés au découpage territorial du fait de son impact sur les élections locales et sur les compétences des élus de certaines provinces, comme le Katanga, le ministre Richard Muyej a rappelé qu’« il s’agit d’un processus prévu par la Constitution ».

«Pour faire le point : d’où venons-nous ? Où sommes-nous et où allons-nous ? Qu’est-ce qui a été fait et qu’est-ce qui reste à faire ? », des équipes d’experts seront déployées très prochainement dans toutes les provinces, a-t-il annoncé.
Pour Richard Muyej, « cette campagne permettra d’éviter justement la confusion de ceux qui croient qu’il y a des pesanteurs qui bloquent le déroulement ou la poursuite de cette mise en œuvre ».

En mission à Lubumbashi (Katanga), il avait déclaré lundi 28 janvier à la presse que « la décentralisation administrative en RDC se fera au rythme de chaque province », en réponse à certains politiciens katangais qui, selon lui, « insinuent que le processus de décentralisation ne sera jamais effectif ».

« La mise en place des futures provinces ne se fera pas à l’insu de la population. Si dans une province, on estime que le moment n’est pas encore venu de passer à la mise en œuvre des institutions issues de découpage, personne ne la contraindra d’aller directement au découpage. Il ne faut donc pas effrayer les Katangais et donner l’impression  qu’on veut les conduire vers des destinations qui seraient à l’encontre de leur volonté», a rassuré le ministre de l’Intérieur.

Par Stanislas NTAMBWE

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :