Le Bonheur, toute la journée, tous les jours


Le bonheur, toute la journée, tous les joursDans les rues pour se rendre compte que certaines personnes ont des mines sombres. En les croisant, on sent qu’elles ne sont pas heureuses et on les imagine (moi, je peux le vérifier télépathiquement) en train de ruminer leurs problèmes. Je peux capter leurs pensées et je les « entends » essayer de trouver des solutions à leurs soucis. En ce qui me concerne, je vois souvent les mêmes visages soucieux se retourner vers moi bien que je n’essaie pas de me faire remarquer. Je lis souvent sur leur visage leur étonnement de me voir détendu et souriant. Ils ne savent pas que je pratique le contentement.

D’un point de vue absolu, quand vous avez un problème, le fait de vous en inquiéter, de vous en faire, de vous ronger les sangs… n’aide pas à le résoudre !

Il est évident que c’est, pourtant, souvent la réaction la plus courante suite à un souci ou quand vous vous trouvez dans une situation difficile. Et, quelque part, c’est une attitude compréhensible car si votre avenir vous importe, vous ne pouvez que montrer de l’inquiétude quand vous prévoyez une situation difficile ou quand vous êtes en train de la subir. L’important est de ne pas rester sur cette première réaction qui est négative.

Bien sûr, dans ce dossier je parle des problèmes et contrariétés qui souvent empoisonnent notre quotidien : une dispute avec son voisin, son conjoint, son collègue, un stress parce que l’on est en retard au bureau, un énervement parce qu’on reçoit une contravention etc… Notez bien que je parle de ce genre de stress, non pas des grandes douleurs et épreuves de la vie (deuils, séparations etc…)

Réagir positivement immédiatement !

Si vous vous trouvez dans cette situation de devoir faire face ou de prévoir votre réaction à un problème, ne laissez surtout pas s’installer un état d’esprit négatif qui consisterait à seulement ruminer votre souci et à vous inquiéter à propos de celui-ci.

En effet, plus vous resterez dans cet état, plus vous risquez de voir empirer ce souci et de vous retrouver, au bout d’un moment, dans l’incapacité de trouver une solution.

Dans toute situation délicate avec n’importe quelle personne, avant ou au cours de n’importe quel événement, après une première réaction d’inquiétude ou de surprise, il faut autant que possible réagir immédiatement de façon positive.

Il ne faut surtout pas enfouir ce problème au fond de votre esprit, le nier ou vous dire que cela finira bien par se résoudre un jour tout seul… car cela n’arrive jamais.

En réagissant ainsi, tout ce que vous pouvez faire au mieux est de retarder la résolution du problème ou de repousser à plus tard la recherche des solutions adaptées.

Dans les deux cas, c’est une mauvaise option ! Vous ne ferez que remettre au lendemain ce que vous pouvez faire aujourd’hui ou, pire encore, rendre la situation encore plus difficile à résoudre. Il vous faut donc éviter ce genre de réaction.

D’abord, il faut vous dire que ce problème existe et que repousser à plus tard sa résolution, surtout si vous subissez cette situation difficile à ce moment-là, ne permettra pas de le résoudre et ne fera que vous ajouter des souffrances physiques et psychologiques.

La réaction la plus positive est de reconnaître la réalité du problème et de vous dire que vous devez y apporter une réponse le plus vite possible.

Trouver la solution au problème

Ensuite, la seconde chose à faire est de se mettre dans les meilleures conditions pour trouver une solution au problème, que vous le prévoyiez ou que vous le subissiez.

Pour cela, vous avez besoin de conserver ou de retrouver un état de calme le plus vite possible. Il ne faut surtout pas paniquer, vous affoler, réagir violemment, perdre vos moyens… Toutes ces réactions négatives ne feront qu’ajouter encore plus de stress à celui déjà créé par la situation en question !

Votre réflexe devra, alors, consister à (r)établir l’état de calme nécessaire pour réfléchir au problème et y apporter une réponse adéquate. Pour cela, vous devez d’abord travailler sur le contrôle de votre respiration car celle-ci conduit à la maîtrise de l’esprit.

Pour cela, appliquez-vous à accomplir des respirations profondes sans toutefois forcer votre respiration. Laissez votre respiration s’approfondir naturellement.

Avec un peu d’habitude, au bout de quelques minutes, vous devriez avoir atteint ou restauré l’état de calme nécessaire à la recherche d’une solution à la situation.

Pratiquez ces conseils avec patience car il n’est pas toujours facile de changer des habitudes négatives surtout si vous les utilisez et les subissez depuis longtemps.

Vous le faites parce qu’on vous a appris à réagir de cette façon, que ce soit au cours de votre enfance ou que ce soit suite aux épreuves que vous avez subies dans votre vie.

Essayez-vous d’abord sur des problèmes peu sérieux si vous avez une nature très émotive. Peu à peu, au fur et à mesure que vous expérimenterez et assimilerez cette technique de maîtrise de soi, vous pourrez l’appliquer à des cas plus délicats.

Pratiquez le contentement

La méthode que je viens de vous fournir est ce que j’appelle « la solution de premier secours » afin de pouvoir réagir le plus vite possible, une fois dans une situation difficile.

Cependant, la meilleure solution consiste à pratiquer le contentement. Cela veut dire de réagir identiquement aux situations qui se présentent : favorables ou défavorables ! Pour cela, il faut vous dire que la vie est une suite de joies et de tristesses, de succès et d’échecs, de malheurs et de bonheurs… Le principal est de comprendre cette vérité.

Il ne s’agit pas, évidemment, de se résigner à subir les difficultés mais de se mettre dans la situation idéale pour les résoudre. Les prendre de façon positive à bras-le-corps est, certainement, le meilleur moyen de leur trouver rapidement des solutions en toutes circonstances, à tout moment.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :