La Monusco s’engage à « enquêter sur les violations des Droits de l’homme commises par les FARDC et le M23 »


Les casques bleus de la Monusco

Les casques bleus de la Monusco

La Mission de l’Onu pour la stabilisation du Congo (Monusco), a décidé d’« enquêter sur les violations des Droits de l’homme commises par les FARDC et le M23 » à la suite des allégations de violations causées par les unités des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) entre le 15 novembre et le 02 décembre 2012 à Minova (Sud-Kivu) ainsi que dans les zones environnantes des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu.

Parmi les mesures prises par la Monusco, figurent également le « soutien aux investigations judiciaires initiées par les autorités congolaises ; et le plaidoyer auprès des autorités congolaises de plus haut niveau pour qu’elles prennent des sanctions appropriées et que la justice soit rendue », a annoncé mercredi 17 avril à Kinshasa le porte-parole de la Monusco, Manodge Mounoubai.

Il a précisé qu’« à ce jour, le Bureau de coordination de l’Onu pour la défense des droits de l’homme (BCNUDH) est en train de finaliser un rapport sur les violations des droits de l’homme perpétrées par les soldats des FARDC et les combattants du M23, dans et autour de Goma et à Minova ».

Il a rappelé que le chef d’état-major général des FARDC a confirmé le 09 avril « la  suspension de 12 officiers des FARDC, en rapport avec cette situation ».
Situation sécuritaire « tendue et imprévisible »

« Dans sa quête effrénée de légitimité et de soutien tous azimuts, le M23, inquiet du déploiement futur de la Brigade d’intervention de la Force de la MONUSCO, continue de sensibiliser sans succès les populations civiles des territoires sous son occupation », a indiqué le porte-parole militaire de la Monusco, Félix Prosper Basse.

A cet effet, a-t-il signalé, le M23 a « organisé plusieurs réunions publiques avec les habitants des localités de Katale, Rugari et Kibumba, dont les résultats restent à ce jour plus que mitigés ».

Il a toutefois rassuré que les opérations unilatérales « Wide awake » (Réveil total), « Formidable » (Formidable) et «Silent Guns » (Armes silencieuses) sont toujours menées dans cette province par la Brigade de la Monusco du Nord-Kivu, « dans le but de contrer toute menace des groupes armés et maintenir une sécurité optimale dans et autour de la ville de Goma ».

 Selon Félix Prosper Basse, la sécurité du périmètre de l’aéroport de Goma continue d’être renforcée grâce à une muraille érigée par les éléments du génie du contingent sud-africain de la Monusco, dans le cadre de l’opération « Formidable » (Formidable).

« Des patrouilles mobiles d’intervention rapide et les observateurs militaires de la Monusco continuent d’être déployés conformément aux objectifs de l’opération +Silent Guns + (Armes silencieuses), à l’intérieur et autour de la capitale provinciale du Nord-Kivu, dans le but de prévenir toute incursion des forces négatives dans cette ville, notamment le M23 », a-t-il affirmé.

Le renforcement des troupes onusiennes déployées sur les collines Est et Ouest de Munigi, effectué dans le cadre des opérations unilatérales « Blue Redoubt I & II » (Forteresse bleue I et II), s’inscrit dans le contexte du soutien à l’armée gouvernementale « engagée dans la stabilisation de la situation sécuritaire au Nord-Kivu ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :