Maniema : les combats à Punia contraignent les humanitaires à « relocaliser » leur staff


Un patient soufrant de la rougeole traité par un médecin de MSF

Un patient soufrant de la rougeole traité par un médecin de MSF

Les organisations humanitaires sont contraintes de « relocaliser » leur staff suite aux combats entre l’armée régulière et le groupe armé Raïa Mutomboki le 18 février dans le territoire de Punia (Maniema), où sont signalés des cas de viol, des pillages et des exactions, dont des arrestations arbitraires sur simple soupçon d’appartenance aux miliciens.

La forte militarisation de la cité fait craindre d’autres exactions et freine le retour des personnes déplacées. Au total, 28 travailleurs humanitaires d’une dizaine d’organisations internationales ont été acheminés par deux vols humanitaires vers Goma (Nord-Kivu) et Kindu (Maniema).

« Seule l’ONG Médecins sans frontières (MSF) a gardé son staff sur place et renforcé même son équipe pour apporter un appui à l’hôpital général de référence. Dès le retour de la situation à la normale, les acteurs humanitaires reviendront pour continuer l’assistance aux personnes vulnérables », a indiqué mercredi 20 février à Kinshasa le Bureau de coordination de l’Onu aux affaires humanitaires en RDC (OCHA).

Environ 6.000 ménages se sont retirés dans la forêt ou éparpillés sur les axes Punia-Ferekeni, Punia-Kailo et Punia-Lubutu, tandis que d’autres ont trouvé refuge au couvent des prêtres et à l’hôpital général de référence de Punia.

Assistance dans l’urgence

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a acheminé la semaine dernière 20 tonnes de biscuits énergétiques et nutritifs pour assister dans l’urgence 1.600 ménages (8. 000 personnes). La distribution prévue initialement le samedi 16 février a commencé mardi 19, après une mise à jour des listes des bénéficiaires par CARITAS Congo, partenaire du PAM.

Au moins 3. 000 déplacés ayant déjà reçu une ration de cinq jours, la distribution s’est poursuivie mercredi. Le Fonds des Nation Unies pour l’enfance (UNICEF) a remis des vaccins contre la rougeole à la zone de santé de Punia pour vacciner 50.628 enfants de 6 mois à 15 ans et des kits de prise en charge des violences sexuelles (PEP) à son partenaire Heal Africa pour assister 250 survivants de violences sexuelles.

L’Ong Merlin, partenaire de l’Unicef, a remis des médicaments aux structures de santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mobilisé plus d’une tonne d’intrants et médicaments qui étaient prépositionnés à Kindu pour un appui aux soins de santé, effectuée du 7 au 14 février 2013.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :