Des Maï-Maï Bakata Katanga abattent un agent de l’ANR à Kinsevere


Un milicien Batakatanga

Un milicien Batakatanga

Des miliciens Maï-Maï Bakata Katanga du chef Tanda Imena ont abattu dimanche 17 février à Kinsevere, à 40 km de Lubumbashi (Katanga),  un agent de l’Agence nationale de renseignements (ANR), un policier et le chef du village.

Vers 16 heures locales, le premier groupe d’habitants de Kinsevere, fuyant ces attaques, a été aperçu au niveau du quartier Kimbembe dans la commune Annexe, à l’entrée de la ville de Lubumbashi, où cette situation a également semé la panique.

Le Conseil provincial de sécurité du Katanga s’est réuni dans la nuit de dimanche pour analyser la situation. Mais, aucune information n’a filtré de cette réunion, selon Radio Okapi.

Du 22 janvier au 8 février, les Maï-Maï Bakata Katanga ont tué plus de 65 personnes dans le groupement de Mwemena, en territoire de Kasenga, à plus de 250 km de Lubumbashi. Ces tueries en série avaient provoqué la peur dans les habitants de Mwemena qui avaient fui leurs maisons pour se réfugier dans les localités voisines.

« Ces miliciens tuaient, 4 à 6 par village par jour »,     a indiqué à Radio Okapi le chef de groupement Mwemena wa Kilembwe.

Les Bakata Katanga réclament l’indépendance du Katanga et sa scission de la République démocratique du Congo. Certaines sources leur attribuent  notamment les attaques de février 2011 et d’août 2012 contre l’aéroport de Lubumbashi.

Appel à « stopper » l’activisme des groupes Maï-Maï

En début d’année, le grand chef coutumier Msiri de Bayeke, une des plus importantes communautés du Nord de la province du Katanga, a exhorté les autorités congolaises à « stopper » l’activisme des groupes armés Maï-Maï de Gédeon Kyungu et les Bakata Katanga, qui  sont à la base d’une insécurité grandissante dans cette partie de la province cuprifère.

« Il faut les stopper, il faut qu’ils sentent qu’il y a une force en face d’eux. Autrement, ils auront l’impression qu’ils peuvent tout faire. Il faut que le gouvernement intervienne dans les plus brefs délais. Les nombreuses incursions de ces groupes dans différentes localités du Nord du Katanga font de plus en plus de victimes parmi les populations, en plus de l’incorporation par force des jeunes »,  a-t-il déclaré.

A son avis, « ce sont des jeunes gens désœuvrés, qui n’ont pas d’avenir puisque n’ayant pas de travail, qui ne voient pas où aller et qui se laissent enrôler dans ces histoires ».

Tanda Imena, chef des Maï-Maï  Bakata Katanga (« Qu’on coupe le Katanga »), vivrait à cheval entre le Katanga et la Zambie, où il avait déjà été arrêté par les autorités en 2004, puis transféré à Kinshasa, avant d’être finalement relâché et de s’installer au village de Mukanga, à environ 30 km de Mitwaba-Centre.

Quant au chef milicien Gédeon Kyungu, il s’est réinstallé dans le territoire de Mitwaba,  où il s’est réorganisé après son évasion de Kasapa à Lubumbashi, à la faveur le 7 septembre 2011 d’une attaque spectaculaire de la prison par un commando de huit hommes armés et cagoulés.

Ils étaient parvenus à libérer 960 détenus, dont Kyungu Mutanga alias Gédéon condamné à mort par un tribunal militaire.

« Cette attaque contre la prison centrale de Kassapa, située à une dizaine de kilomètres de Lubumbashi et qui contient 1.298 détenus, a occasionné la mort de deux personnes et l’évasion de plus de 960 détenus », avait annoncé le professeur Adolphe Lumanu N’sefu, alors vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur congolais.

 Arrivés à bord d’un minibus, les assaillants n’avaient pu accéder à l’intérieur de la prison qu’après une heure de combat. Une fois à l’intérieur de la prison, le commando avait récupéré Gédéon.

Un élément de la police militaire et un enfant qui était allé avec son père pour visiter un membre de sa famille avaient été tués.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :