Les Pays-Bas financent 2 nouveaux projets commerciaux à Kinshasa et Lubumbashi


Drapeau du Royaume des Pays-Bas

Drapeau du Royaume des Pays-Bas

L’agence gouvernementale néerlandaise NL EVD International vient d’octroyer,  à deux coentreprises congolaises, un financement total d’environ 4 millions USD pour la réalisation de deux projets commerciaux dans le cadre du programme PSI.

Le premier projet « Société de biomasse du Congo»  vise à produire, à partir de Kinshasa, du charbon de bois (braise) à partir des déchets de bois provenant de l’exploitation forestière légale.

Le second, « Mobile Wimax Internet for low cost mass market services in Katanga», compte offrir un accès internet rapide et à bas coût à des masses populaires de Lubumbashi. Ce projet est entrepris par la société Global Broadband Solution, spécialisée en fourniture de la connexion internet. Les deux projets vont créer près de 80 emplois directs et 350 indirects.

Le P.S.I Plus est un programme d’investissement du gouvernement néerlandais pour le secteur privé, visant à financer des projets commerciaux innovants à travers la création d’une coentreprise congolaise et son partenaire étranger.

En République démocratique du Congo, PSI-Plus finance actuellement au total 8 projets en Province Orientale (relance du tourisme à Kisangani) ; le Bas-Congo (biscuiterie à Boma), au Katanga (agriculture à 80 km de Lubumbashi), à l’Equateur (relance du secteur cacao à 70 km de Mbandaka), à Kinshasa (recyclage de sacs en plastique) et au Nord-Kivu (production d’un café congolais de qualité Kivu 3 exportable).

Le 1er appel d’offres 2013 du programme PSI-Plus est ouvert jusqu’au 11 février 2013.

Appui à la réforme du secteur sécuritaire

Les Pays-Bas, Etat membre de l’Union européenne, financent à hauteur de 15 millions USD le Programme conjoint des Nations Unies en appui à la réforme du secteur sécuritaire de la RDC.

L’objectif principal de ce projet est l’amélioration de la sécurité humaine dans les zones instables de la RDC, à travers un renforcement des capacités opérationnelles des Forces armées de la RDC (FARDC) dans le court terme. L’appui est fourni dans le cadre d’une approche intégrée qui cible le personnel militaire, ses dépendants et les communautés d’accueil.

 Le programme combine simultanément cinq lignes de service : appui non létal aux FARDC (hébergement, production pour l’autosuffisance alimentaire, accès à l’eau et aux installations sanitaires, équipement et moyens de transport), réhabilitation de centres de formation ; formation de base du personnel militaire (justice militaire,  discipline, droits de l’Homme, éducation civile, environnement, et stratégie et opérations militaires).

Il est également axé sur l’appui à la réinstallation des dépendants du personnel militaire, le renforcement des services communautaires dans les communautés environnantes, la justice militaire et les projets d’impact rapide.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :